Terril de LubumbashiLe terril de Lubumbashi fut constitué de 1924 à 1992 par l’accumulation des scories issues des activités métallurgiques de l’UNION MINIÈRE DU HAUT KATANGA (UMHK), puis de la GÉCAMINES.

La structure du terril témoigne de trois phases d’exploitation distinctes. Seule la troisième est concernée par le projet.
Le coeur du terril est constitué de rejets de l’exploitation métallurgique de minerais originaires de mines aux alentours de Lubumbashi, vraisemblablement les mines de l’Étoile et de la Ruashi. Recouvrant le coeur, la seconde et principale couche du terril est composée de rejets de l’exploitation de minerais en provenance de la mine de Kipushi.

Finalement, la partie sud du terril, la plus récente et la seule à être exploitée par le projet, est constituée de rejets de l’exploitation de minerais venant essentiellement de Kolwezi. Celle-ci est estimée à 4,5 millions de tonnes de scories, soit près d’un tiers du terril. La teneur moyenne en cobalt est d’environ 2,1%. Le métal le plus présent reste néanmoins le zinc.